BackBackMenuCloseChiusoPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Matczyzna

L'exposition du retour aux sources (Mi-août Strasbourg: galerie Philippe Decorde)

A proposito del progetto

Je réalise depuis quelque temps de nombreuses photos argentiques. Mon but est de retransmettre des émotions, des sentiments et de se détacher du superflus, de la superficie. Celle-ci est trop présente dans la photographie actuelle tandis que j'adopte une démarche moins élitiste et plus concrète. Une galerie d'art a accepté de m'exposer mais j'ai besoin de faire tirer et d'encadrer les photos (au nombre de dix).

Cette série est un retour dans des lieux que je connais depuis mon enfance. Je suis en effet franco-polonais, affligé par la situation en Pologne (surtout par la situation politique). Mon but est de montrer, sans prétention aucune, ce que je sais de ce pays. Voici donc la future fiche d'exposition ou carton qui sera également présent dans la salle de l'exposition: (je vous souhaite une bonne lecture)

"L'aspect psychologique d'une image esт capital, c’est bien plus qu'une simple illusion esthétique. Ainsi cette série est un retour dans un lieu connu et familier associé à divers sentiments.

Un bien étrange pays. Difficile de le comprendre, de sentir son identité. Un lieu où se mélangent des sentiments contraires, où la liberté et la culture s'oppose a l'oppression du communisme toujours présente. Où la joie aussi bien que la tristesse ne forment qu'un, mais où pourtant règne un esprit positif, tourné vers l'avenir. Un pays où le voyage commence dans un vieux train en présence de 8 hommes soul beuglant des chansons populaires, mais qui vous demanderont d'une voix étonnamment douce si vous pouvez décaler votre valise pour les laisser aller aux toilettes. Un pays capable d'excellence mais corrompu par de nombreuses occupations toujours gravées dans ses veines. Une série de photos qui n'a pas pour but d'inciter au voyage mais se contente plutôt d'être une archive de sentiments dressant une sorte de constatation sans jugement. 

La volonté de l'auteur est également d'introduire une forme de complexité en montrant que rien n'est unidirectionnel et ainsi intégrer un double langage dans les photos.

Une sorte de sens caché qu'on ne peut découvrir qu'en passant du temps à déchiffrer l'image."

A cosa serviranno i fondi ?

Le financement aura pour but de financer le tirage à l'agrandisseur (manuel) et l'encadrement des photos dans une qualité optimale. Il s'agit de photos réalisées en argentique (car par -15 un numérique ne fonctionne pas), je souhaiterai donc les confier à un professionnel dont je suis sûr de la qualité du travail. Ayant déjà fait tirer des photos je sais que le prix d'un tirage 40*30 est de 50€, tandis que le prix d'un encadrement est de 40€ auquel il faut ajouter 10€ pour une marie-louise (appelé également pochoir, ou passe-partout).

A proposito del progettista

En tant que photographe j'utilise un pseudo. Enfin... c'est un peu plus complexe que cela, il serait plus judicieux de parler d'alter ego. Le mien se nomme Scribe Lucem, une expression latine signifiant tout simplement: photographie. Je suis un jeune de 22 ans, ayant beaucoup voyagé et déménagé. Je suis, depuis tout temps, passionné par la photographie. Passion à laquelle je suis redevable. En effet, celle-ci m'a sortie d'une dépression causée par des études en architecture qui n'étaient pas très saines physiquement ou moralement. 

Bref j'en reviens à Scribe Lucem ce personnage est froid, dur, strict et sévère. Sa vision ou plutôt sa manière d'appréhender le monde est très factuelle. Ce qui en soit est étonnant car cette perception est mise au service des émotions et des sentiments. Il fait cela de manière quasi scientifique et en tient des sortes de rapports sur une situation. Presque comme des rapports militaires, ou policiers.

https://www.facebook.com/ScribeLucem/